la Grande maison

du domaine des Haies Saint Pierre dans un écrin de verdure entourée de forêts et de lacs


Avec le développement des transports ferroviaires puis automobiles, la mode des bains de mer se développe
à la fin du xixe siècle. La plage devient un lieu de sociabilité et de distractions, les stations balnéaires implantent des casinos pour occuper les soirées de leur clientèle aristocratique.

C’est précisément ce qui décide Adrien Michaut ,Président des Cristalleries de Baccarat, à construire dans les années 1900 ,une maison de vacances dans la forêt vosgienne : éviter que ses trois filles ne se perdent dans ces loisirs nouveaux , qu’elles profitent des joies simples de la campagne et du bon air des sapins !….

Construite en 1906 comme un gros chalet vosgien, détruite totalement pendant la 1ère guerre mondiale, elle
est reconstruite sous sa forme actuelle en 1920.

Construite en 1906 comme un gros chalet vosgien, détruite totalement pendant la 1ère guerre mondiale, elle
est reconstruite sous sa forme actuelle en 1920.

Vue sur la grande maison du domaine

A la disparition d’Adrien Michaut elle revient à sa fille aînée
Elisabeth ; mariée à Jean Beligné, coutelier à Langres, sans enfant, celle-ci l’occupera surtout aux périodes de chasse jusqu’à ce que son neveu Gabriel Bastien-Thiry vienne s’y installer dans les années 50. 

Gabriel Bastien-Thiry est investi par sa famille de remettre en état les 500 hectares de forêts totalement mitraillées pendant la seconde guerre et de gérer la scierie attenante.

Marié en 1956, il habite avec sa femme dans la Grande Maison jusqu’à la naissance de leur quatrième enfant en 1966. A cette date ils emménagent dans la maison voisine qu’ils ont réhabilitée et la Grande Maison ne s’ouvre plus qu’au gré des visites d’Elisabeth pendant l’été et aux périodes de chasse.

A la disparition d’Elisabeth à la fin des années 80, Gabriel Bastien-Thiry hérite de la Grande Maison. Occupée par son fils Alain pendant quelques années, puis louée à des chasseurs jusqu’au début des années 2000, elle sombre alors dans le sommeil des maisons de famille qui s’éveillent parfois aux rires joyeux des cousinades et se rendorment aussi vite.

Mise en vente il y a une dizaine d’années, le Grande Maison fait l’objet de plusieurs compromis de vente qui n’aboutissent pas jusqu’à ce que Catherine gasser naturopathe vitaliste qui tombe sous le charme du lieu me convainc de redonner à cette vieille centenaire une seconde vie pour y installer un centre de jeûne et de bien-être.

Le pari n’est pas aussi fou qu’il y parait. Oui la Grande Maison a vieilli et a besoin d’une rénovation complète mais elle a été bien construite et reste très saine. Et elle correspond aujourd’hui à une demande nouvelle de lieux de bien-être et de resourcement d’une part, de vacances et de regroupement amicaux ou familiaux d’autre part. Ce besoin est confirmé par la directrice de la Maison du Tourisme en Lunévillois qui indique qu’il y a un manque évident de structures d’accueil de plus de 12 personnes dans cette région de Lorraine. Après 4 mois de travaux avec des entreprises locales qui y on mis tous leurs efforts afin de finir au plus vite. Elle ouvre ses portes le 24 avril 2021 au premiers locataires pour leur plus grand bonheur.